Choisir une complémentaire santé, une mutuelle ou une assurance

Juli 2017
La sécurité sociale ne rembourse qu'une partie des frais de santé, 70% par exemple d'une consultation d'un médecin généraliste à 22E.
Le reste de la somme n'est pas pris en charge.
Les honoraires libres, les soins dentaires et optiques augmentent les sommes restant à la charge des assurés.
Le rôle des complémentaires santé est de prendre en charge la totalité ou une partie des frais non remboursés par le régime obligatoire.
Ne pas avoir de complémentaire santé empêche des millions de personnes de se soigner.

Deux types de partenaires proposent leurs services


Les assurances régies par le code des assurances sont des entreprises commerciales recherchant avant tout la rentabilité.
Les mutuelles, organismes non lucratifs, régies par le code de la mutualité et fonctionnent sur le principe de la solidarité.

La signification de 100 % 150 % 200 % 300 %


Les remboursements des complémentaires santé sont variables selon les formules proposées.
Ils s'échelonnent de 100 % des tarifs de la sécurité sociale, formule correspondant aux contrats de base, jusqu'à 200%, voire 300 % de ces mêmes tarifs ou parfois même aux frais réels pour certaines.
Si le médecin pratique un dépassement d'honoraires, celui-ci ne sera couvert, partiellement ou totalement, que si la complémentaire maladie prévoit un remboursement sur une base plus élevée : 100 %, 200 %, 300 %.
Demander à l'organisme choisi d'expliquer ce qu'il reversera si vous consultez un médecin en honoraires libres dont les consultations s'élèvent à 40, 60 ou 80 euros.
Faire ensuite des simulations qui vous permettront de mieux comprendre les différences.

Exemples
La caisse de sécurité sociale rembourse le malade sur la base du tarif de base : par exemple, si la consultation du médecin généraliste en secteur à honoraires libres est de 50E, la sécurité sociale remboursera 70% de 22E (tarif de base de la sécurité sociale), soit 15, 4E moins 1 euro( part forfaitaire non remboursée, sauf situations exceptionnelles) :14,4E

Exemples de tarifs pour un malade respectant le parcours de soins consultant son médecin généraliste en secteur à honoraires libres (secteur 2) dont le tarif est 50E



100% signifie que la complémentaire santé rembourse jusqu'à 100% du tarif de base, c'est à dire jusqu'à 22 euros.
  • Dans ce cas elle prendra en charge : part prise en charge par la complémentaire : 22 Euros - 14,4 euros (pris en charge par la sécurité sociale)- 1 Euro (part forfaitaire non remboursée, sauf dans certaines situations) : 6, 6 euros
  • Somme restant à la charge du malade : 50E - 14,4(somme remboursée par la sécurité sociale) - 6,6e (somme remboursée par la complémentaire) : 29E


200% signifie que la complémentaire rembourse jusqu'à 2 fois le tarif de base de la sécurité sociale, c'est à dire jusqu'à 44 euros (2 X 22 euros).
  • Dans ce cas, elle prendra en charge : 44 euros -14,4 euros (pris en charge par la sécurité sociale)- 1 euro (part forfaitaire, sauf exception): 28,6 euros
  • Somme restant à la charge du patient : 50E - (14,4 euros (somme remboursée par la sécurité sociale)- 28, 6(somme remboursée par la complémentaire) : 7 euros


300% signifie qu'elle rembourse sur la base de 3 fois le tarif de base de la sécurité sociale, c'est à dire 66E.
  • Dans ce cas la complémentaire prendra en charge au maximum : 66E - 14,4E (pris en charge par la caisse d'assurance maladie)-1 euro (part forfaitaire, sauf exception) : 49,6E
  • La somme restant à la charge du patient est de 1 Euro, somme correspondant à la part forfaitaire non remboursée.

Ne pas hésiter à comparer et à négocier les produits des différentes mutuelles et assureurs


Les tarifs peuvent varier considérablement : il ne faut donc pas hésiter à comparer les devis de différentes mutuelles et de les adapter à vos besoins...
La consultation d'Internet permet de nombreux choix.
N'hésitez pas à y passer du temps, vous pourrez faire des économies importantes.

Etablir un bilan familial selon :
  • Le nombre de médecins, généraliste ou spécialistes consultés chaque année
  • La consommation des médicaments et des soins complémentaires (kinési, ostéopathie, psychologue, psychanalyste, ...)
  • L'évolution du tarif selon l'âge du ou des assurés : certains organismes proposent des tarifs augmentant selon l'âge, en général à chaque changement de décennie, ou tous les 5 ans.
  • les soins dentaires
  • L'utilisation de lunettes ou de lentilles
  • L'hospitalisation : vérifier
    • La durée du remboursement lors d'une hospitalisation
    • La prise en charge du forfait hospitalier
    • La prise en charge des éventuels dépassements d'honoraires
    • La prise en charge d'une chambre particulière
  • Vérifier les tarifs pris en charge dans une clinique


Pour en savoir plus : Certains sites peuvent aussi établir des devis :
novia santé
assurland
assuragency
assuriane
Fédération des mutuelles de France

Les questionnaires de santé ne sont pas toujours obligatoires


Choisir une complémentaire santé qui ne demande pas de questionnaire de santé pouvant donner lieux à des exclusions ou des surprimes.

Choisir une complémentaire qui ne pratique pas les délais de carence


Le délai de carence correspond à la période pendant laquelle certains remboursements ne sont pas pris en compte.

S'assurer que la complémentaire applique le tiers payant pharmaceutique


Le tiers payant pharmaceutique évite de faire l'avance des frais de médicaments.

S'assurer de la rapidité du remboursement des soins



Choisir l'organisme en fonction des autres soins couverts



Certaines consultations de médecines douces comme l'ostéopathie par exemple, des consultations de psychologue ou de psychanalyste peuvent être remboursés par centaines mutuelles, vaccins, certains traitements pour l'impuissance, substituts nicotiniques pour arrêter de fumer...
Certaines entreprises imposent à leurs salariés une mutuelle dont ils assurent une partie du remboursement. Les conditions offertes aux salariés sont en général avantageuses.

Une aide pour une complémentaire santé est possible pour tous ceux qui ne peuvent pas souscrire une complémentaire.


8 millions de personnes n'ont pas les moyens de payer une complémentaire santé :
Afin d'améliorer le dispositif d'aide à l'acquisition d'une complémentaire santé, le gouvernement a mis sur pied début Janvier 2008, un nouveau dispositif, Le chèque santé, permettant aux personnes aux revenus modestes, mais dépassant le plafond donnant droit à la CMU complémentaire.

Conditions nécessaires


La personne demandeuse, le ou la conjoint(e), le ou la concubin(e), le partenaire dans le cadre d'un Pacs ou personne de moins de 25 ans à votre charge
  • Habiter en France depuis au moins 3 mois.
  • Ne pas être bénéficiaire de la CMU complémentaire
  • Etre en situation régulière
  • Le revenu du foyer ne doit pas dépasser de 20% les plafonds autorisés pour obtenir la CMU complémentaire.
  • Les personnes dont les revenus ne dépassent pas 717,88E ( foyer d'1 personne) et 1076,82E (foyer de 2 personnes)( Ressources 2007 : ce plafond varie chaque année )

Montant du chèque santé

  • Le montant de ce chèque, d'une valeur variant de 100 à 400 euros, selon le nombre de personnes du foyer et l'âge des personnes.
  • Ce montant devrait financer 50% de la complémentaire santé.
  • Il est d'environ d'une valeur de 200E pour les personnes âgées de moins de 25 ans.

Dispense d'avance de frais


Le dispositif permet également une dispense d'avance de frais( tiers payant) lors d'une consultation médicale effectuée dans le cadre du parcours de soins.

Envoyer le chèque santé à l'assurance complémentaire choisie


La personne le recevant doit l'envoyer directement à la complémentaire de son choix.

Formulaire à remplir


http://www.ameli.fr/fileadmin/user_upload/formulaires/S3715.pdf

Sources : Amélie.fr : http://www.ameli.fr/

Le chèque santé


Afin d'améliorer le dispositif d'aide à l'acquisition d'une complémentaire santé, le gouvernement a mis sur pied début Janvier 2008, un nouveau dispositif, Le chéque santé, permettant aux personnes aux revenus modestes, mais dépassant le plafond donnant droit à la CMU complémentaire.
Le montant de ce chèque, d'une valeur variant de 100 à 400 euros, devra financer 50% de la complémentaire santé. La personne le recevant doit l'envoyer directement à al complémentaire de son choix.

Pour plus d'informations

Lesen Sie auch



Mutuelle -  Complémentaire santé - Comment la choisir ?
Mutuelle - Complémentaire santé - Comment la choisir ?
Letztes Update am 5. Januar 2010 12:08 von p.horde.
Das Dokument mit dem Titel "Choisir une complémentaire santé, une mutuelle ou une assurance" wird auf CCM Gesundheit (gesundheit.ccm.net) unter den Bedingungen der Creative Commons-Lizenz zur Verfügung gestellt. Unter Berücksichtigung der Lizenzvereinbarungen dürfen Sie das Dokument verwenden, verändern und kopieren, wenn Sie dabei CCM Gesundheit deutlich als Urheber kennzeichnen.